Secret de palais: voici pourquoi le scandale du pétrole remue Lomé 2

Le journal L’Alternative a révélé dans l’ une de ses parutions récentes le détournement et la gestion opaque de la commande des produits pétroliers au Togo. Cette nouvelle a suscité un tollé général.


Le pasteur Edoh Komi, maire adjoint et Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) ont exprimé leur indignation.

Sur son compte Twitter, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson s’est complètement lâchée. Elle ne digère pas le fait qu’une seule famille (le père Francis Adjakly et son fils Fabrice Adjakly) puisse détourner entre 400 à 500 milliards de FCFA en mode offshore sur les commandes de l’Etat togolais depuis des années.

A LIRE AUSSI: Togo : Le scandale du pétrole, tous interpellés

 « Le Togo que nous voulons construire est un Togo sans corruption ni gabegie afin que les ressources du Togo soient consacrées au bien-être de tous les Togolais », a-t-elle posté.

Pour la Secrétaire Générale de la CDPA, il va falloir que la justice se saisisse de ce énième scandale financier sous le règne de Faure Gnassingbé. « La justice doit sans délai se saisir du scandale révélé par les médias. Sa crédibilité est à ce prix », a conclu Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du pasteur Edoh Komi demande à la Cour des comptes et la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et des infractions assimilées (HAPLUCIA) de faire la lumière sur ces graves allégations portant sur un si énorme scandale financier.

A LIRE AUSSI: Produits pétroliers: détournements, scandales…la mafia autour de Faure sur la sellette

Pour le MMLK, ce scandale d’État exposé par le Journal L’Alternative et dont les victimes sont les pauvres contribuables Togolais achetant tous les jours chèrement à la pompe, doit faire l’objet d’un audit suivi d’une interpellation des auteurs et leur poursuite devant les tribunaux si les faits sont avérés au nom de la LUTTE CONTRE LA CORRUPTION.

Pour assainir le secteur et réduire les risques de détournement et d’enrichissement illicite, le Mouvement Martin Luther King demande la réforme du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers et l’intégration en son sein des membres de la société civile et des organisations de défense des droits de l’homme.

Luc Amen

Vous aimeriez voir ceci:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.