[Secret de palais] : Bodjona-Faure, les non-dits d’une réconciliation!

Tenant compte de la situation sanitaire due au Covid 19, la cérémonie de prestation de serment du président Faure s’est faite sur invitation et l’accès à la salle était subordonné à la présentation d’une carte d’invitation. Mais dans la salle, la présence d’un invité a retenu l’attention des Togolais.


Il s’agit de l’ancien ministre en charge de l’administration territoriale et ancien porte-parole du gouvernement, Pascal Akoussoulelou Bodjona.

A LIRE AUSSI :[Confidentiel]: les dessous d’un retour au bercail de Bodjona

Mêlé à une affaire d’escroquerie internationale, une affaire que certains observateurs qualifient de règlement de compte politique, Pascal Bodjona est depuis quelques années en« opposition » avec ses amis d’hier. Certains même pariaient qu’il finira par créer sa propre « hutte ».

Mais avec son invitation et sa présence effective au cours de la cérémonie d’investiture de son mentor, les prédictions changent.

Depuis le début de l’affaire d’escroquerie internationale, plusieurs hommes politiques de l’opposition ont pensé qu’ils pouvaient se servir de Pascal Bodjona, un vieux routier de la politique togolaise pour renverser le pouvoir de Faure Gnassingbé.

A LIRE AUSSI: [Secret de palais]: comment Faure à piégé Agboyémé au SCRIC

Plusieurs leaders de l’opposition lui ont toujours tendu la main mais il n’a pas clairement exprimé un désir de se rallier à eux même s’il avait donné l’impression de vouloir créer son propre parti.

Au cours des dernières élections locales, il a voulu se présenter mais sa liste a été invalidée. Depuis ce temps, il est resté dans l’ombre jusqu’à son apparition du 3 mai dernier.

L’invitation de Pascal Bodjona est même plus commentée sur les médias et les réseaux sociaux plus que la cérémonie proprement dite. Et pourtant, tout est dans l’ordre normal des choses.

A LIRE AUSSI : [Secret de Palais]: Talon ne voulait pas de 4e mandat pour Faure

C’est normal que des hommes politiques connaissent des problèmes à un moment donné. Mais tout peut rentrer dans l’ordre.

D’ailleurs, les autorités seules savent ce qui se cache derrière cette affaire d’escroquerie parce que jusqu’à présent, personne ne connais encore le fond de cette affaire.

L’invitation du 3 mai dernier, peut donc sonner le début de la réconciliation entre Bodjona et son ancienne maison. D’ailleurs, il n’est pas exclu que cet homme plein d’expériences revienne aux affaires avec le nouveau gouvernement qui sera formé.

A LIRE AUSSI: Sérail: une intime de Faure doit plus de 3,5 milliards à la BSIC

Pour Rappel, Séyi Memene avait fait la prison sous le président Eyadema. Mais, après sa libération, il accéda à des postes ministériels.

D’ailleurs, c’est lui qui avait en sa qualité de ministre en charge de l’administration territoriale proclamé les résultats de l’élection présidentielle suite à la démission du président de la CENI de l’époque, Mme Awa Nana.

Waraa

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.