Scandale pétrolier de 500 milliards: règlement de compte au sommet de l’État?

Accusés d’avoir détourné près de 400 à 500 milliards FCFA en mode offshore sur les commandes pétrolières du Togo, les voix ne cessent depuis quelques jours de se lever pour demander que justice et parlement se saisissent du dossier des sieurs Francis et Fabrice Adjakly. Mais intervenant sur la question, Séna Alipui, Député UFC dans l’Ogou, dit ne rien voir de tangible, de sérieux, de documenter dans les révélations du journal Alternative, si ce n’est qu’un règlement de compte.


Lire aussi:Pétrole-gate: Sos pour argent volé au Togo

 Au moment où toutes les voix s’élèvent pour réclamer que justice et  parlement se saisissent du dossier du père et fils Adjakly, Séna Alipui, le président du Groupe parlementaire de l’Union des Forces de Changement (UFC) à l’Assemblée nationale, parle d’un non évènement.
En ce qui concerne l’affaire Adjakly, « je ne vois rien de sérieux, rien de tangible, rien de documenter … je vois plutôt un règlement de compte », a  souligné Séna Alipui dans une interview accordée à Togo Infos.

Allant plus loin, le parlementaire ne voit non plus l’importance pour l’Assemblée Nationale de convoquer qui que ce soit sur cette affaire. « Au niveau de l’Assemblée ou à mon niveau, je n’ai pas matière à convoquer un ministre pour cette affaire-là ».

Lire aussi:Scandale pétrolier de 500 milliards: le camp Agbéyomé s’en mêle

En effet, ces derniers jours, les sieurs Francis et Fabrice Adjakly se sont rendus tristement célèbres suite à des révélations du journal l’Alternative, faisant cas d’un détournement de près de 400 à 500 milliards FCFA. 

Un détournement qui selon le journal, s’est fait sur les commandes pétrolières du Togo, et ce, en complicité avec des acteurs directs comme indirects dans le cadre de la politique de fluctuation des prix de carburant.

Caleb AKPONOU

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.