Santé, Éducation, Eau, Électricité au Togo : Le futur proche de Faure Gnassingbé qui Interroge

0
381
ecole togo

« Dans un futur proche, quand on dit je vis au Togo, que ce soit à Sokodé, à Blitta, à Anecho (sic) , à Kara, à Dapaong, cela voudrait dire que j’ai l’eau, je me soigne, je vais à l’école, j’ai l’électricité. C’est cette stratégie que nous sommes en train de dérouler. », c’est un extrait du speech du Chef de l’Etat à l’endroit des producteurs et chefs traditionnels à Sokodé au détour de l’apothéose de la 4ème étape du FOPAT (Forum des producteurs agricoles du Togo) dans la Région Centrale le 25 février 2023. A la faveur de la cérémonie de clôture du FOPAT à Sokodé, Faure Gnassingbé a eu des échanges directs avec les producteurs agricoles autour des priorités de la stratégie gouvernementale à leur égard, stratégie contenue dans la « Feuille de route 2020-2025 ».

« J’ai été agréablement touché par la chaleur de l’accueil réservé à ma délégation et à moi-même à Sokodé ce 25 février 2023 par les populations de la région Centrale. Cette ferveur et cet enthousiasme ont également marqué les travaux de clôture du FOPAT dans la Centrale, ferveur et enthousiasme qui nous ont permis d’évoquer les perspectives d’une transformation de l’agriculture sur la voie de la souveraineté alimentaire et de la création de richesses au Togo », a twitté sur le sujet Faure Gnassingbé.

Mais lorsqu’on revient sur cette énième promesse du Chef de l’Etat relativement à l’accès à l’eau, à l’électricité, à la santé et à l’éducation, cela interroge sérieusement. C’est un constat effarant qu’en ce moment où le successeur de Gnassingbé Eyadema était en train de s’adresser à ses concitoyens à Sokodé le 25 février 2023, ces secteurs vitaux demeurent en chantier. Et ceci presque à la fin de ses quatre mandats de cinq ans à la tête du Togo. C’est de Lapalissade, le secteur de la santé avec les infrastructures déshonorantes reste une tache noire dans la gouvernance Gnassingbé. L’eau est une denrée rare et l’électricité un luxe. Curieusement, cela n’empêche pas le gouvernement de se donner en spectacle par endroits dans le pays. Pendant que l’électricité est disponible dans des zones les plus reculées au Ghana, il n’est pas rare de constater des cérémonies festives avec la participation des membres de l’Exécutif à la réception de raccordement électrique d’un petit village quelque part au Togo. En pleine capitale Lomé, le phénomène de toile d’araignée est suffocant. Devant ce triste tableau, si c’est à la fin de ses quatre mandats que Faure Gnassingbé parle encore d’un futur proche pour l’accès à l’eau, à l’électricité et à l’éducation, ce pays ne peut être très mal barré quant à son développement.

Honoré Adontui

Source: Le Correcteur / lecorrecteur.info

Source : 27Avril.com