Réunion des experts de la BCEAO contre l’inclusion financière

196

© togoactualite – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), en collaboration avec la Société financière internationale, a organisé ce 1er juin à son siège à Dakar, au Sénégal, une conférence sur le partage des données sur le crédit dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) pour l’amélioration de l’inclusion financière. La rencontre a été élargie aux journalistes économiques du Togo par vidéo-conférence.
 
Cette conférence vise à approfondir les connaissances des acteurs concernés de la zone sur les enjeux du système de partage d’informations sur le crédit, a été animée par des experts internationaux du domaine.
 
Dans l’UEMOA, la situation de l’inclusion financière s’est relativement améliorée au cours de ces dernières années. Le taux de bancarisation au sens strict de la population âgée de 15 ans a plus progressé, passant de 7,8% en 2007 à 15,7% en 2015. Le taux de bancarisation au sens large, qui inclut les systèmes financiers décentralisés, est ressorti à 34,5% après 16,6% en 2007 et contre un niveau moyen de 53% dans les régions en développement et 62% à l’échelle mondiale. Quant au taux d’accès aux services financiers, incluant la téléphonie mobile, il ressort à 62%.
 
Au 12 mai 2017, les 129 établissements assujettis sur les 181 concernés, soit 71,3%, ont été jugés aptes à participer au système de partage d’informations sur le crédit, à la suite de tests de qualification. Les établissements pour lesquels les tests ne sont pas achevés sont, pour l’essentiel, le Burkina, le Guinée-Bissau et le Togo. Un dispositif permanent d’assistance rapprochée à l’endroit des établissements concernés a été mis en place par CREDITINFO-VOLO pour l’achèvement des tests.
 
Réunion des experts de la BCEAO contre  l’inclusion financière

Réunion des experts de la BCEAO contre  l’inclusion financière

Réunion des experts de la BCEAO contre  l’inclusion financière
lomévi (www.togoactualite.com)
 

TogoActualité.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here