Robert Dussey : « Le Togo, terre des opportunités pour les investissements privés »

0
317

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Prof Robert Dussey vient de donner le coup d’envoi des activités de la deuxième édition du printemps de la coopération germano-togolaise. La cérémonie d’ouverture a lieu ce lundi à Lomé. C’était en présence des membres du gouvernement, des députés, des diplomates accrédités au Togo, des partenaires et opérateurs économiques, et d’une forte délégation venue d’Allemagne, de Burkina-Faso, de Mali et de Niger.

C’est donc parti pour deux jours de partages d’expériences sur les rouages du monde des affaires. Pour cette édition 2017 du printemps de la coopération Germano-Togolaise, le gouvernement togolais a donné une touche régionale particulière à l’évènement. Trois pays de l’hinterland, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger sont de la partie.

Pour le chef de la diplomatie togolaise, l’ouverture sous régionale de cette coopération est l’expression même de la volonté manifeste du chef de l’Etat togolais et son gouvernement de stimuler la création de partenariats novateurs et concrets entre les pays francophones de l’espace de la CEDEAO et la République Fédérale d’Allemagne.

« Le Togo, porte d’entrée pour les pays de l’hinterland, véritable hub sous régional, constitue aujourd’hui une terre d’opportunité pour les investissements privés, innovants et les partenariats privés publics. Des mesures incitatives ont été prises. La sécurité des investissements, la croissance économique soutenue, la stabilité politique et la gouvernance économique de plus en plus renforcée sont autant de raisons d’investir non seulement au Togo, mais également dans les trois pays représentés ici », a lancé Professeur Robert Dussey à l’endroit des opérateurs économiques allemands.

Le printemps de la coopération Germano-Togolaise, cette initiative du gouvernement togolais accouchée initialement pour redynamiser les relations entre l’Allemagne et le Togo, prend désormais une allure régionale. Et dans les règles de l’art du développement économique, la création d’une Chambre de Commerce Germano-Pays Francophone est en vue.

Selon le ministre Robert Dussey, « cette institution dont le siège sera basé à Lomé aura pour mission, entre autres, d’œuvrer à la pacification et à l’accroissement des échanges sur le marché Germano-Pays Francophone d’Afrique.

Ces deux jours seront essentiellement consacrés à des échanges et d’établissement de nouveaux partenariats à travers plusieurs panels.

Au programme, trois panels de discussions sur de différents thèmes, une soixantaine de discussions entre gouvernements et businessmen (G to B) et 220 discussions entre hommes d’affaires de différents pays (B to B).

« Le chemin du développement aujourd’hui, c’est la coopération et nous y croyons », a conclu le ministre Robert Dussey.

KG.

www.icilome.com