Robert Dussey condamne une déclaration « inacceptable et irresponsable » de son homologue gambien

Robert Dussey condamne une déclaration « inacceptable et irresponsable » de son homologue gambien

Le ministre gambien des Affaires étrangères et ancien opposant au régime de Yahya Jammeh, a fait une irruption très remarquée dans la crise togolaise à travers un entretien accordé à l’agence de presse Reuters. Dans cet entretien, le chef de la diplomatie gambienne a demandé au président de la République du Togo, Faure Gnassingbé de démissionner du pouvoir et ce, « immédiatement ».

Une sortie médiatique qui n’est pas du tout du goût des autorités togolaises qui viennent de réagir par la voix de Robert Dussey, le ministre des Affaires Etrangères du Togo. « Je condamne la demande de démission du président Faure Gnassingbé par mon homologue de la Gambie. Elle est inacceptable et irresponsable », a indiqué M. Dussey sur son compte Twitter.

Dans une note officielle rendue publique quelques heures après la déclaration d’Ousainou Darboe, le ministère des Affaires Etrangères togolais dit avoir appris avec « indignation » l’entretien de son homologue gambien appelant à la démission du Président Faure GNASSINGBE. « Le Président de la République togolaise, Faure Essozimna GNASSINGBE est régulièrement élu, dans le respect des dispositions de la Constitution togolaise au cours d’élections reconnues transparentes, équitables et acceptables par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’ensemble de la communauté internationale », souligne M. Dussey.

Pour une sortie de crise rapide, insiste le patron de la diplomatie togolaise, le gouvernement privilégie le dialogue et la concertation. « Le Togo réitère sa volonté de toujours œuvrer pour la paix et la stabilité à l’intérieur de ses frontières nationales, et dans la sous-région ouest-africaine », conclut le communiqué.

Le Togo traverse depuis deux mois une crise politique sans précédent qui met aux prises les partisans du pouvoir de Lomé et ses opposants sur fond de proposition de réformes constitutionnelles et de demande démission immédiate du président en exercice de la CEDEAO.

A.Y.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.