Réformes politiques : Passer directement à la 5è République, au lieu de continuer à « atermoyer » (Gerry Taama)

Pour mettre fin aux discussions et tiraillements entre le pouvoir et l’opposition sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles, il est temps de « passer à la 5è République, au lieu de continuer à atermoyer », a déclaré devant la presse le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition) Gerry Taama.

« On ne doit plus continuer à tourner autour de la question des réformes politiques. A l’Assemblée nationale, aucun consensus n’est obtenu jusqu’à ce jour. Il est temps que le chef de l’Etat prenne sur lui, d’organiser un référendum pour qu’on passe à une 5è République, afin d’obtenir une constitution qui réconcilie les Togolais avec un engagement fort sur la limitation du mandat, le mode de scrutin et un code électoral équitable », a-t-il martelé.

Au Togo, les réformes politiques constituent le principal sujet qui agite la classe politique ces dernières années. Le HCRRUN a tenu en juillet dernier, un atelier de réflexion et d’échanges qui a débouché sur un document de synthèse transmis au chef de l’État togolais Faure Gnassingbé.

Plusieurs sujets qui ont toujours déchaîné des passions dans les milieux politiques notamment la limitation du mandat présidentiel (5 ans x 2) et le mode de scrutin (deux tours) ont été unanimement retenus par les participants dans ce document sur lequel se planchera une commission dont les membres sont déjà boudés par certains partis de l’opposition.

Un regroupement de six partis politiques de l’opposition récemment lancé, s’est également donné pour mission de se battre pour obtenir ces réformes politiques.

Précisons que M.Taama a également abordé d’autres sujets notamment le poids de la dette publique et certains « scandales financiers ». FIN

Edem Etonam EKUE


source : savoir news

TogoActualité.com