Réformes : Fabre dénonce un ‘coup de force’

165

Jean-Pierre Fabre, le président de l’ANC (opposition), affiche son hostilité à la création d’une commission de réflexion sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles. 

‘La mise en place de cette commission, après onze ans de dilatoire, traduit une volonté manifeste de saborder l’Accord politique global (APG), signé par toutes les forces politiques en août 2006, pour mettre fin à la crise qui mine notre pays depuis des décennies’, peut-on lire dans un courrier adressé au chef de l’Etat.

Il accuse le pouvoir de refuser ‘une résolution juste et durable de la crise togolaise’.

Jean-Pierre Fabre juge inacceptable le fait que le président de la République ‘décide unilatéralement du sort des réformes prévues par l’APG (…)’. Et parle d’un ‘coup de force’.

Afin de discuter de ces questions, M. Fabre souhaite rencontrer Faure Gnassingbé. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here