RDC : une trentaine de corps découverts à Kivu

Les forces armées régulières (FARDC) ont retrouvé samedi les corps d’au moins 35 personnes pris en otage par les rebelles ADF-Ougandais sur la route Mbau-Kamanga lors des combats dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon ces sources de l’armée, ces corps ont était découverts pendant l’opération de fouille engagée dans la zone par les forces de l’ordres après la récupération de la route Mbau-Kamango, occupée depuis une semaine par les rebelles Ougandais des forces démocratiques alliées (ADF).

« Nous sommes arrivés au PK40 ce dimanche où nous avons trouvé de nombreux corps en état de décomposition dont une femme et un militaire congolais et 21 motos brûlées. Nous sommes arrivés avec l’équipe de la protection civile qui a procédé à l’inhumation de ces corps », a déclaré l’officier Mak Hazukai, porte-parole de l’armée dans le territoire de Beni, l’une des divisions de la province du Nord-Kivu.

« Ce sont les corps des personnes qui sont tombées dans l’embuscade des ADF la semaine dernière », a-t-il ajouté.

Après ces attaques, l’armée a lancé une opération de grande envergure dans cette zone contre ces rebelles ADF-Ougandais actifs dans la partie-est de la RDC depuis plus de 20 ans. Des milliers des civils ont trouvé la mort dans cette partie du pays suite à l’activisme de ces rebelles, selon l’ONU et les autorités de la RDC.

Les ADF sont accusés d’avoir attaqué le 7 octobre des taxis-motos sur la route entre Kamango et Mbau. Deux jours plus tard, deux Casques bleus de la Mission des Nations unies (Monusco) ont été tués dans la même région dans une attaque attribuée aux mêmes ADF.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.