Qui pour sauver les contractuels des Impôts licenciés en 2014 ?

317

Ils étaient 732, alors employés des Impôts, licenciés suite aux réformes débouchant sur la création de l’Office togolais des recettes (OTR). 30 mois, ils continuent de réclamer justice. Et ils sollicitent l’aide de Faure Gnassingbé.

Ces ex-agents regroupés dans le Collectif des agents contractuels des impôts démis (CACID) ont animé une conférence de presse hier jeudi à Lomé pour rappeler à l’opinion leur situation précaire, 30 mois après leur licenciement.

Selon le CACID, toutes les démarches entreprises pour régler ce qu’il appelle « un litige » sont restées vaines. Ces ex-contractuels, le 25 mai 2016, avaient dénoncé le statu quo lié à leur sort. Le médiateur de la République, Awa Nana Daboya, saisie, a répondu avoir recouru à son tour Faure Gnassingbé dans un courrier comportant des mesures de solutions.

« Neuf (09) mois après la transmission de ce rapport à la Présidence de la République, aucune réaction n’a été constatée de la part de l’Autorité compétente », regrette le CACID.

Ce dernier appelle le Chef de l’Etat au secours.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here