Que va donner la réunion des ‘sages de UNIR’ ?

0
795

D’interminables congrès au sein du parti UNIR, parti au pouvoir. Après le congrès général en octobre à Tsévié, celui des femmes à Kpalimé et de la jeunesse à Dapaong, c’est maintenant dans la ville de forteresse, Kara, zone interdite à l’opposition qu’un autre congrès dit « des sages » se tient aujourd’hui.

Au palais des congrès de Kara, construit aux frais du trésor public et tagué « Maison du RPT » jusqu’à nos jours, un groupe de personnes dont les cadres politiques et militaires, se retrouvent pour une apologie cosmétique de la paix, après avoir traqué, chassé et hanté comme des lions défendant leur tanière, que Kara serait la ville exclusivement réservée pour le parti au pouvoir, dans un Togo devenu une jungle si on se réfère aux derniers développements de l’actualité politique.

Jamais, dans le grand absolu, aucun parti politique n’a pu tenir de réunion à caractère politique. Aucun, même pas le parti des Togolais qui avait tenté une session de formation des jeunes à la vie citoyenne aux affaires sociales de Kara avant de se voir prié de déguerpir.

Même la mobilisation des femmes samedi a été dispersée à coups de gaz lacrymogènes alors qu’une semaine plus tôt, le parti au pouvoir lui-même s’était arrogé le droit de manifester dans cette ville.

Selon Anaté Kouméalo, une des cadres de ce parti, la rue serait « un abattoir » où toute personne qui y manifeste, si ce n’est pour la gloire de Faure Gnassingbé, est une cible à abattre.

Yark Damehame, pendant que les manifestations battaient leur plein, soutenait que la ville de Kara « n’est pas concernée par ce qui se passe».

Christian Trimua, lui aussi conseiller du chef de l’Etat, tout au début de la crise, invitait l’opposition à « prendre les armes » pour se saisir du pouvoir.

Sans compter d’autres propos scandaleux de cette horde de cadres au sein du parti au pouvoir qui n’en finissent pourtant pas de rabattre les oreilles des populations avec le mot « paix ».

Et quand des personnes dites « sages » d’un tel parti se réunissent, qu’est-ce que ça donne ? Les heures à venir nous en édifieront!

A. Lemou

Source : www.icilome.com