Que de misère dans la région des Plateaux!

958

Depuis le 20 juillet, le Nouvel Engagement Togolais (Net) de Gerry Taama est dans la région des plateaux dans les cantons de Wahala, Hodokpoé . Kpatégan, Amou Oblo, Amlamé dans la préfecture d’Amou seront visités également par la délégation ce samedi.

Cette tournée de formation, de sensibilisation et de mobilisation qui est à mi-parcours a été l’occasion de donner la parole aux populations pour parler de leur quotidien. La « région qui a le plus basculé entre l’opposition et le pouvoir », relève Gerry Taama. Il en veut pour preuve les législatives de 2013, où « la région des Plateaux a eu 22 députés Unir sur 25, alors qu’elle avait accordé sa voix à l’opposition ».

Malgré le nombre élevé de représentants de cette région à l’Assemblée Nationale, sa situation est moins enviable. « C’est une région où l’information ne passe pas souvent et une population à qui on donne si peu la parole », regrette le président du NET avant d’égrener les problèmes de cette communauté.

« Il pleut trop ces derniers ce qui n’est pas bon pour la culture du maïs. L’état des routes est catastrophique. Le tronçon Elavagnon-Kamina n’est que 56 km mais on a fait 1 heure 45′. C’est dire que les routes sont mauvaises. Parfois en saison de pluies, quand il y a crue de la rivière, les gens sont enclavés pendant un mois et obligés de passer par le Bénin puisque le pont n’est pas haut », explique-t-il.

Le manque d’intrants agricoles et la spéculation des prix une fois les récoltes faites pour une population agricole, l’accès limité aux centres de santé, le chômage des jeunes sont autres problèmes que rencontre cette population.

Magnim Karouwe

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here