Promotion de la femme : le Togo veut accélérer le rythme

0
128
Promotion de la femme : le Togo veut accélérer le rythme

(Togo Officiel) – Au Togo, l’exécutif veut renforcer l’inclusion financière et la représentation des femmes dans la vie publique et politique. Cette ambition a été dévoilée par la ministre chargée de la promotion de la Femme, Adjovi Lolonyo Apedoh-Anakoma, dans son message, en prélude à la célébration de la journée internationale de la femme observée chaque 8 mars. 

Dans son adresse, la ministre a relevé que de nombreux postes décisionnels sont occupés par des femmes. Ainsi, la Primature, la présidence du Parlement, la Médiature de la République et le Secrétariat général de la Présidence de la République. La ministre a en outre, mis l’accent sur diverses initiatives prises en faveur de la femme. Entre autres, l’arsenal juridique qui s’est  renforcé avec l’adoption ou l’actualisation de nombreux textes à savoir les codes pénal et foncier ainsi que la politique nationale d’équité-genre

Sur le plan économique, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) dont 72% des crédits octroyés aux bénéficiaires sont revenus aux femmes. Le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) a permis la création de plus de 840 000 emplois indirects, dont 41% par les femmes. Quant au Projet d’appui aux investissements agricoles des jeunes (PAIAJ), sur 8 308 emplois indirects créés, 38% ont été à l’actif des femmes.

« Il faut noter que la politique d’inclusion financière a non seulement permis une plus grande autonomie financière des femmes, mais aussi encouragé un entrepreneuriat permettant de contribuer au développement de leurs communautés et de participer à la croissance économique du pays », a conclu la ministre.

En rappel, au Togo, le 8 mars sera célébré cette année autour du thème : « Investir en faveur des femmes : renforcer l’inclusion financière et la représentation des femmes dans la vie publique et politique ».

Source : RepubliqueTogolaise.com