Prof Togoata Apédo-Amah : « Attention à la zombification politique du Togo ! »

L’uniformisation du monde a véritablement débuté avec la conquête des autres continents par l’Europe depuis le 15ème siècle. Plus se développaient le progrès technique et la science, plus son emprise sur les autres peuples de la terre était forte.

Les rapports de force étaient trop assymétriques pour résister aux armes à feu, à la technologie moderne, aux navires armés de canons qui faisaient la circumnavigation et allaient enrichir l’Europe avec les biens pillés chez les damnés de la terre. L’avènement du capitalisme a coïncidé avec le triomphe de la puissance et de l’idéologie conquérantes au point de considérer les non-Européens comme des objets. Ainsi les Noirs furent qualifiés du nom infamant de “bois d’ébène”.

La mondialisation actuelle, qui n’est que le stade suprême de l’impérialisme, pour parler comme Lénine, tend à zombifier les dominants et les dominés de tous les pays du monde au profit des maîtres du monde et de leurs réseaux mafieux : politicards, capitaines d’industrie, financiers, élites administratives, haute hiérarchie cléricale, universitaires mercenaires, etc. Ils se sont coalisés contre tous les peuples du Nord et du Sud. C’est si facile de gouverner des troupeaux de moutons transformés en zombies. Pour ce faire, les médias sont une arme puissante entre leurs mains. Qui aurait cru qu’un cancre comme Donald Trump serait élu président par les Américains ? La France, un grand pays de la modernité technologique et du savoir, se complaît avec des demi-lettrés ignorantins comme Sarkozy et Macron comme chefs d’État, qui l’eût cru ? Tous ces chefs d’État précités n’ont été et ne sont que de vulgaires pions au service de la haute finance et des intérêts mafieux ennemis des peuples du monde.

En Afrique, nous subissons la double peine: oppression intérieure et oppression extérieure. Situation géostratégique qui rend nos luttes de libération beaucoup plus dures. Sous la colonisation, l’ennemi était facilement identifiable, c’était l’homme blanc. Avec les indépendances truquées, tout est devenu flou, lorsque le Blanc s’est caché derrière le Noir pour continuer sa sale besogne d’esclavagisme et de piraterie.

Au Togo, c’est la confusion totale à l’ère de la démocratisation. Les ennemis du peuple se font passer pour les amis du peuple parce qu’ils sont noirs comme nous, de la même région que nous, de la même ethnie que nous, de la même famille que nous et fréquentant les mêmes églises, les mêmes mosquées, les mêmes temples vodu que nous. Le discours mystificateur qui prévaut est celui-ci : “nous sommes tous frères”. Cela sous-entend qu’aux noms de toutes ses appartenances, le peuple doit les laisser usurper le pouvoir et accaparer les richesses du pays tout en faisant allégeance à l’impérialisme terroriste des nations occidentales et asiatiques.

Au Togo, existe-t-il encore une opposition officielle ? Telle est la question que se posent les citoyens. Opposition perdue de vue et trop occupée à se livrer des batailles intestines en crachant du venin. Depuis l’élection présidentielle frauduleuse de février 2020, le Togo semble être retourné à l’époque du parti unique. La dictature militaire est tranquille et passe son temps à narguer le peuple à coups de lois scélérates et antidémocratiques. La voie est libre, il n’y a plus de partis politiques pour s’opposer et se poser en défenseurs du peuple. Ce qui encourage le régime policier à remplir les prisons avec des voix dissidentes.

Dans ce pays où dire la vérité est de plus en plus considéré comme un crime par les différents pouvoirs qui régissent la société dans son entièreté, le régime Gnassingbé, les sectes religieuses des religions étrangères, les élites faussaires et mercenaires, les faux opposants, les réseaux mafieux, etc., complotent à la zombification du peuple togolais. Leur travail de sape est si destructeur que notre jeunesse a perdu tout repère et cultive la facilité et le psittacisme. Une partie de cette jeunesse va même se suicider dans le désert du Sahara et la Méditerranée. Les mères de famille n’ont pour seules distractions que les cultes des pasteurs kpayo(de pacotille) sectaires, véritables escrocs, et les séries télévisées étrangères qui abêtissent leur public en flattant les bas instincts et l’immoralité.

Eh oui, au Togo la zombification est en marche au point d’avoir transformé l’opposition démocratique en opposition zombie. Ses partis ne combattent pas la dictature, ils s’entredéchirent entre eux. Ce n’est pas la dictature qui les a affaiblis, mais eux-mêmes. On jette des démocrates en prison, ils ne se sentent pas concernés, faute de temps pour se calomnier entre eux.

La pratique politique au Togo au sein des partis politiques a toujours été l’allégeance aveugle au président-propriétaire. La base n’a aucun impact sur l’orientation politique du parti. Les militants ne sont pas formés ou si peu. Certains, dans leur propre localité, ne connaissent même pas le siège de leur parti. Même le militantisme est devenu une zombification. Les militants sont transformés en bétail électoral.

Un Togo peuplé de zombies, c’est ce triste spectacle que cette opposition complice veut offrir au monde ? Où allons-nous ? Quel est le projet ?

La pandémie du COVID-19 a montré aux Togolais, sidérés, le mimétisme caricatural des autorités togolaises vis-à-vis de la France. Avec l’adoption du système d’enseignement LMD, complètement inadapté à l’Afrique, faute de moyens, c’est la même chose : on copie bêtement l’Occident, surtout la France, parce que personne ne veut réfléchir. Que c’est triste et honteux ! Et pourtant les universitaires sont payés pour réfléchir.

La dictature togolaise fait partie de tout un système de domination et d’aliénation de l’Afrique, organisé de l’extérieur contre les peuples africains. l’Afrique demeure une terre de conquête pour nos ennemis extérieurs aidés par les traîtres locaux.

La zombification tue l’être humain dans son essence. Réveillons-nous.

Ayayi Togoata APEDO-AMAH

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.