Presse : l’Observatoire Togolais des Médias salue des améliorations et appelle à plus de professionnalisme

Presse : l’Observatoire Togolais des Médias salue des améliorations et appelle à plus de professionnalisme

(Togo Officiel) – L’Observatoire Togolais des Médias (OTM) a rendu public lundi à la faveur de la célébration de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, son rapport annuel sur l’état de la presse au Togo. Le document, remis au ministère de la communication et à la Haute autorité du secteur (HAAC) dresse le bilan de l’exercice de la profession durant les 12 derniers mois.

On constate qu’il y a eu une certaine évolution”, a indiqué le président de l’observatoire, Fabrice Petchezi qui a également souligné l’important rôle joué par la presse dans la lutte contre le covid-19 et le bien-être des populations.

Toutefois, a-t-il relevé, “il y a intérêt à s’améliorer”, notamment “en termes de qualité”. Pour preuve, les nombreux “dérapages” recensés, liés souvent à des problèmes de déontologie et d’éthique, et qui ont conduit à des interventions, conciliations ou médiations.

Si le rapport insiste sur la création de groupes de presse, au vu de l’augmentation du nombre de médias, il recommande également le déploiement par le Gouvernement, des moyens pour la formation d’une presse professionnelle, et le renforcement de la protection des journalistes dans l’exercice de leur fonction.

Le nouveau code comporte des innovations et réorganise les structures de la presse, mais ces nouvelles innovations ne sont pas encore maîtrisées par les journalistes qui insinuent des pièges. Il urge donc d’organiser des séances de formation et de sensibilisation sur ce code revisité”, note le document.

Le Togo compte actuellement environ 400 organes de presse, et une centaine de médias en ligne.

Lire aussi

Une “Semaine” désormais pour la presse au Togo

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.