Présence d’un virus hautement contagieux dans les tilapias : La Lct s’inquiète pour les consommateurs togolais 9 juin 2017

1175

Présence d’un virus hautement contagieux dans les tilapias : La Lct s’inquiète pour les consommateurs togolais                                                                             9 juin 2017
Image illustrative

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
Le Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), vient de révéler à travers un communiqué la présence d’une maladie hautement contagieuse qui se propage depuis le 26 mai 2017 chez les tilapias sauvages et ceux d’élevage, l’un des poissons les plus consommés au monde.

En effet, la FAO a promis appréhender l’épidémie avec soins mais invite toutefois les pays importateurs des tilapias à prendre des mesures idoines pour la gestion des risques. Le virus en question (TiLV) est détecté dans cinq pays sur trois continents notamment la Colombie, l’Équateur, l’Égypte, Israël et la Thaïlande. Or, le Togo entretient d’étroites relations avec au moins trois de ces pays.

Selon la Ligue des consommateurs du Togo (Lct), la Chine, l’Indonésie et L’Égypte sont les trois principaux producteurs aquacoles de tilapia, un poisson qui a de grandes chances de prospérer en Afrique subsaharienne et par ricochet au Togo.

« Compte tenu de la forte probabilité de retrouver ces tilapias contaminés dans nos entrepôts, frigos et plats ; nuisibles à la santé des consommateurs, la Ligue des consommateurs du Togo lance par la présente ce cris pour que les autorités en charge du secteur de l’élevage prennent des mesures idoines pour organiser des actions de surveillances et de diagnostiques de tous les entrepôts contenant des tilapias dans le pays », indique la Ligue dans un communiqué.

Aussi, n’a-t-elle pas manqué de convier les importateurs, les Ambassadeurs des pays concernés près le Togo tels que la Chine, la Thaïlande, l’Égypte et autre à jouer leur partition dans la lutte contre ce virus TiLV.

Une chose est sûre, les consommateurs togolais gardent en mémoire l’affaire des tilapias déclarés avariés par le laboratoire de recherche de l’université du Togo. Des tilapias importés par la société chinoise Andaman qui au finish a écopé d’une légère amende d’un million de Fcfa.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here