Pasteur Edoh Komi: le feu Gnassingbé Eyadéma m’a appris beaucoup de choses

144

Ce n’est un secret pour personne. Le président du Mouvement Martin Luther King (MMLK) faisait partie des « hommes de Dieu » dans les bonnes grâces de l’ancien chef d’État du Togo, le Général Gnassingbé Eyadéma. Mais, depuis l’ascension sanglante du prince Faure Gnassingbé au pouvoir, tout a changé brusquement. Tous ces « pasteurs » qui monnayaient ( des « kilos » de billets de banque), leurs services auprès du Général ont vu leur « juteuse affaire » péricliter d’un coup. Dans un entretien accordé au journal Sikaa, pasteur Edoh Komi a fait quelques révélations croustillantes sur son affinité avec « son papa » Eyadéma.

Pour celui qui se veut la « voix des sans voix », si aujourd’hui il se réclame avocat des personnes laissées pour compte, c’est qu’il a été témoin d’une injustice sociale subie par certaines de ses proches depuis la montée au pouvoir de l’actuel chef d’État togolais. « Nous voulons juste que les choses soient gouvernées autrement », préconise Pasteur Edoh Komi.

Nostalgique, le patron du MMLK estime que le feu Gnassingbé Eyadéma a été un mentor, mieux un père pour lui.
« je reconnais avoir été très proche du feu Eyadéma pourquoi ne pas dire que j’étais un de ses fils; il m’a appris beaucoup de choses: la ténacité, le courage, le fait de ne jamais céder devant les situations…C’est vrai qu’il a été l’instigateur de l’ordre qui régente le Togo mais je sais aussi que grâce à ses conseils je peux être l’acteur de changement de cet ordre », a laissé entendre le Pasteur.

Et de poursuivre: « ce n’est pas tout ce qu’il avait fait qui était bien et tout n’était pas mauvais non plus. Nous estimons qu’il faut construire ce qu’il a fait de bon et c’est ce nous faisons ».

Pour finir, le Pasteur Edoh Komi se dit être très déterminé à poursuivre sa lutte de défense des droits des citoyens peu importe les risques à courir.

KG.

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here