Pascal Adoko à la CEDEAO : « Vouloir maintenir Faure au pouvoir, c’est pousser le Togo au suicide »

205


A quelques jours de la publication de la feuille de route pour une sortie de crise pacifique au Togo, les acteurs politiques de l’opposition, notamment ceux réunis dans la Coalition des 14 partis, continuent leur interpellation à l’endroit de la CEDEAO. Le responsable aux affaires politiques à la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), Pascal Adoko donne, à cet effet, des pistes pour une solution durable à la crise togolaise.

Dans une émission sur une radio de la place ce matin, M. Adoko déclare que la CEDEAO doit faire en sorte que Faure Gnassingbé sorte par la grande porte, en prenant une décision juste. « La CEDEAO ne peut pas ne pas faire ce que veut le peuple togolais », a-t-il dit. Car, pour lui, « vouloir maintenir Faure au pouvoir, c’est pousser le Togo au suicide ».

Selon Pascal Adoko, l’institution sous-régionale doit rendre une décision qui reflète la « volonté du peuple togolais ». « la CEDEAO doit acter la réforme constitutionnelle en ramenant la Constitution de 1992 dans ses grands traits, notamment en ce qui concerne la limitation des mandats avec pour conséquence qu’en aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats », a-t-il indiqué.

C’est suite à cela, a-t-il poursuivi, que des élections transparentes et crédibles pourront être organisées, afin d’asseoir des institutions fortes, capables de remettre le Togo sur les rails de la démocratie et de l’Etat de droit.

Quant à Faure Gnassingbé, il pourrait se rendre utile à son pays ou à la communauté internationale en tant qu’ancien président. C’est pourquoi d’ores et déjà, Pascal Adoko lui propose de faire un discours avant le 31 juillet prochain, pour informer l’opinion nationale et internationale qu’il ne se présentera pas en 2020.

« Mais s’il a la boulimie du pouvoir comme son père, il aura sacrifié le peuple togolais qui pourrait à ce moment-là prendre ses responsabilités », a-t-il prévenu.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here