Ouganda: la suppression de la limite d’âge pour être élu président fait polémique

Officiellement, il s’agit de « lutter contre la discrimination par l’âge », c’est ce qu’affirme le porte-parole du parti au pouvoir, le Mouvement de résistance nationale, qui assure que ce projet de loi n’est pas fait pour bénéficier à Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans.

Côté opposition, des voix se sont d’ores et déjà élevées pour dénoncer ce vote. L’élu Gilbert Olanya n’hésite pas à comparer le président ougandais à Robert Mugabe au Zimbabwe ou à Mouammar Kadhafi en Libye. L’avocat et défenseur des droits de l’homme Nicholas Opiyo parle, lui, d’un « revirement démocratique ». La limite d’âge était, explique-t-il, « l’unique soupape de sécurité » qui aurait permis au chef de l’Etat d’abandonner pacifiquement le pouvoir.

Le président ougandais n’en est pas à son premier coup d’essai. La Constitution avait déjà été modifiée en 2005 pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels. Yoweri Museveni avait ainsi pu briguer ses 3e, 4e et 5e mandats. Si le vote de mercredi réintroduit la limitation du nombre de mandats présidentiels, ce volet n’entrera en vigueur qu’après la prochaine élection, ce qui permettra au président Museveni de se présenter une nouvelle fois.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.