Origine des balles meurtrières: un gouvernement, plusieurs versions

Reçu sur les ondes de Rfi, le ministre en charge de la communication, porte-parole du gouvernement reconnait les dérapages dans les rangs des forces de l’ordre.

C’est contrairement au ministre Yark Damehame qui nie l’origine militaire des balles ayant fait des victimes.

Oui ! Il y a eu un certain nombre de dérapages et des enquêtes ont été menés par la police et la gendarmerie et les éléments des forces de sécurité qui ont pu commettre ces dérapages, eh bien ils ont été sanctionné par leur hiérarchie a confessé le ministre Guy Madjé Lorenzo.

Quand on sait la lenteur des enquêtes publiques au Togo et la prévalence de l’impunité, il est difficile de faire confiance à cette confession du ministre Lorenzo. Néanmoins, la déclaration est un nouvel élément de preuve contre les errements du ministre de la sécurité qui déballait devant la presse hier : C’est difficile de connaitre l’origine des balles, soutenant mordicus que des hommes de l’opposition détenaient des armes.

Point n’est besoin de le dire, le discrédit a gagné le camp du gouvernement qui depuis le début de cette crise s’amusait à minimiser l’ampleur des mobilisations, allant jusqu’à menacer les médias internationaux qui n’abondaient pas dans sa vision. LE député Ouro Akpo Tchagnao en début de semaine s’indignait : Dans une langue au monde, Yark veut dire mensonge

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.