Organiser les libertés en communauté

La multiplication des manifestations à Lomé et dans les grandes villes de l’intérieur est un casse-tête pour les automobilistes, elles pénalisent sérieusement l’activité économique et mobilisent des milliers de forces de sécurité.

Si manifester est un droit, les pouvoirs publics ont fixé un nouveau cadre qui permet aux uns une libre circulation et aux autres toutes les facilités pour organiser des meetings et autres rassemblements .

Les manifestations en semaine devront désormais se dérouler sur un lieu fixe (stade, par exemple).

En revanche les week-ends, les manifestations pourront être organisées sans problème à partir d’itinéraires prédéfinis à l’avance en concertation avec le ministère de la Sécurité.

Depuis mi-août, les opposants défilent chaque semaine dans la capitale ; parfois avec des débordements. Le ras le bol monte chez les commerçants et au sein du secteur privé durement pénalisé.

Les autorités ont exigé des partis de la majorité et de l’opposition la stricte observance de ces nouvelles dispositions.

Republic Of Togo