OBUTS n’est pas prêt à boycotter les législatives le 20 décembre

134


La réunion du Comité de suivi de la feuille de route fait toujours réagir les acteurs politiques togolais. A l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), formation que préside Messan Agbéyomé Kodjo, on pense que les Togolais pouvaient eux-mêmes s’entendre sur l’essentiel, notamment la question relative à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), avant l’arrivée des émissaires de la CEDEAO.

Le président de l’OBUTS estime que seuls les Togolais connaissent le fond du problème dont souffre leur pays. « La facilitation ne peut pas comprendre les problèmes togolais comme les Togolais eux-mêmes », a indiqué Agbéyomé Kodjo. Pour lui, la CEDEAO ne sera pas toujours disponible pour accompagner le Togo. Et donc « nous devons dialoguer entre nous, en dehors de la facilitation pour trouver une porte de sortie à cette crise et faire avancer notre bijou (Ndlr, le Togo) ».

Agbéyomé Kodjo et son parti n’entendent pas boycotter les élections législatives du 20 décembre. « Les élections auront lieu et nous nous préparont actuellement dans notre formation. Mais il faut que le fichier soit nettoyé », a-t-il souligné.

Il reconnaît tout de même que la CENI actuelle est à revoir. « Notre CENI actuelle est bancale, nous le savons tous. Mais on ne peut appliquer ce que l’opposition demande à la CENI si elle n’est pas présente pour discuter », a-t-il affirmé.

Et de regretter que l’antagonisme des parties prenantes autour de la feuille de route de l’institution communautaire. « Je suis surpris que la feuille de route de la CEDEAO n’a pas fait objet de validation entre les deux parties antagonistes », a-t-il relevé.

L’ancien Premier ministre a, pour terminer, dévoilé le programme des dix (10) ans d’existence de sa formation politique. « Pour la célébration des 10 ans de notre parti, nous pensons organiser d’ici la fin de ce moi une assise nationale avec l’ensemble des fédérations pour réfléchir sur notre parcours, tirer des leçons et projeter sur l’avenir du parti. Réfléchir sur les thématiques de la campagne, puisque c’est les périodes électorales. Et si possible, nous allons porter nos choix sur ceux qui porteront nos dossards sur l’ensemble du territoire national », a-t-il annoncé.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here