Observation avant accréditation

Des missions d’observation seront autorisées pour l’élection présidentielle de 2020, mais la Commission électorale (Céni) veut éviter les observateurs bidon, les pseudo-instituts de surveillance créés pour l’occasion ou la présence de délégués rémunérés par les candidats.

Raison pour laquelle la Céni a instauré des règles d’accréditation strictes mais de bon sens.

Pas question d’interdire les observateurs, mais de vérifier leur profil et s’assurer que leur venue ne cache pas en réalité une volonté de soutenir un parti ou de déstabiliser les autres.

Sage précaution. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.