‘Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage’

164

La Guinée vient de fêter le 60e anniversaire de son indépendance.

Qu’est donc devenu le Peuple Africain de septembre 1958, se demande jeudi Pax Africana.

Le 28 septembre 1958, la Guinée disait ‘Non’ au référendum sur le projet de constitution proposé par le général de Gaulle, portant ainsi un coup cruel à l’idée d’une Communauté franco-africaine en gestation, seul territoire parmi les colonies françaises d’Afrique de l’époque à prendre le chemin de son indépendance prononcée le 2 octobre 1958.

‘Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage’, clamait Ahmed Sékou Touré

‘Six décennies plus tard, des efforts ont certes été accomplis en matière de planification et d’exécution des chantiers du développement en Guinée comme dans les Républiques d’Afrique francophone qui sont nées dans la vague des indépendances de 1960. Cependant, les défis du développement restent entiers en Afrique, tout particulièrement en Afrique francophone’, souligne la Fondation dirigée par l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here