Nigeria-33 Togolais expulsés

0
370

Les autorités nigérianes annoncent l’arrestation de 33 ressortissants togolais qui auraient été ultérieurement rapatriés pour avoir séjourné illégalement dans ce pays. Cette information a été dévoilée alors que 61 autres individus, parmi lesquels des Camerounais et des Burkinabés, ont été appréhendés lundi par le Commandement de l’État d’Ogun du Service de l’Immigration du Nigéria (NIS) pour séjour illégal dans l’État.

Selon le New Telegraph, l’arrestation des migrants illégaux, interceptés dans les régions d’Ibafo et de Sagamu de l’État, a été suivie par celle de 51 Nigérians accusés de complicité lors de l’opération.

Le Contrôleur d’État, Bosede Olufunmilayo Olayemisi, a révélé ces informations lors de la présentation des suspects au bureau du commandement à Abeokuta, la capitale de l’État, et a indiqué que 33 Togolais avaient été précédemment arrêtés et rapatriés dans leur pays.

“Dans le cadre de leur arrestation, nous avons dû appréhender les Nigérians qui collaboraient avec eux. Nous avons 51 Nigérians qui sont complices de l’activité illicite qu’ils exercent dans le pays”, a-t-elle déclaré.

Elle a qualifié les migrants illégaux de menace pour la sécurité nationale, affirmant qu’ils seront rapatriés dans leur pays d’origine après des consultations appropriées avec leurs gouvernements.

Selon l’article 65 (1-7) de la Loi sur le NIS, les Nigérians coupables de complicité en faisant entrer illégalement des étrangers pour travailler dans le pays sont passibles d’une amende de 1 000 000 de nairas chacun ou de 10 ans d’emprisonnement.

Source : icilome.com