Niger–Interdiction d’entrée aux citoyens togolais

0
404

La junte militaire nigérienne ne compte pas courber l’échine devant la CEDEAO. Comme mesure de rétorsion aux sanctions contre le Niger, elle interdit l’entrée sur son territoire aux ressortissants de 5 pays d’Afrique de l’Ouest dont le Togo.

Malgré une position « moins sévère » qu’on prête aux autorités togolaises à l’égard de la junte militaire nigérienne, cette dernière n’hésite pas à inclure le Togo dans le lot des Etats envers lesquels elle rétorque avec rigueur. Après le rappel de leurs ambassadeurs près de plusieurs pays appartenant à la CEDEAO dont le Togo, les autorités militaires nigériennes annoncent l’interdiction d’entrée sur leur territoire aux ressortissants de la Côte d’ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigéria.

Ceux-ci font objet de rapatriement systématique après des contrôles de police.

« On est arrivé par voie fluviale. Il y avait un taxi. On a embarqué. Nous avons fait à peine 5 mètres, il y avait des policiers du Niger qui étaient là et qui descendaient tous les bagages et qui fouillaient tout et demandaient nos pièces », a confié une Béninoise à Sota FM. A la question de savoir ce qui se passait, l’agent de sécurité lui confie : « Les instructions sont fermes, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, leurs citoyens ne passent pas ».

Selon les témoignages, environ 300 ressortissants béninois ont été rapatriés le week-end dernier. Il s’agit d’un coup dur pour ceux-ci. Ils font d’habitude ces genres de déplacement à des fins commerciales. 

En ce qui concerne le Togo, il faut croire que la junte militaire ne fait pas de distinction entre les Etats membres de la CEDEAO qui, jusqu’alors, continuent d’évoquer une option militaire pour ramener l’ordre constitutionnel.

Source : icilome.com