Mort par balle du jeune Alabi Nadjinoudine: Yark Damehame s’explique sans convaincre 16 juin 2017

883

Mort par balle du jeune Alabi Nadjinoudine: Yark Damehame s’explique sans convaincre                                                                             16 juin 2017
Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
Hier, le ministre en charge de la sécurité, le Colonel Yark Damehame, était devant les députés à l’Assemblée nationale. Il s’est expliqué sur le décès tragique du jeune conducteur à Agoè (Lomé) en février dernier, lors des violentes manifestations contre la hausse du prix du carburant à la pompe.

A en croire le ministre de la Sécurité, les forces de l’ordre n’ont pas tiré à bout portant sur le jeune Alabi Nadjinoudine. Il a plutôt été mortellement fauché par une balle perdue.
«Si on avait tiré à bout portant sur le jeune Alabi, la balle ne serait pas restée dans son abdomen, elle l’aurait transpercé. Il était même dans son véhicule quand la balle l’a atteint. Plusieurs coups de feu ont été tirés ce jour et on peut dire que c’est une balle perdue qui l’a atteint », a-t-il argué.

Pour le Colonel Yark Damehame, contrairement à ce qui se dit, la manifestation n’était pas pacifique, sinon les forces de l’ordre ne l’auraient pas réprimé.
« Quand vous manifestez et que les gens érigent des barricades par-ci et par-là, ce n’est plus une manifestation pacifique. Les éléments vous somment une fois, deux fois et puis c’est fini, ça n’atteint pas trois. Si vous refusez, ils vous chargent », a-t-il ajouté.
Des arguments à dormir debout qui n’ont aucunement convaincu les élus du peuple. Cependant, il a rassuré que l’enquête se poursuit toujours mais le commandant des unités des forces de sécurité qui étaient sur les lieux le jour du drame ainsi que les éléments concernés n’ont pas échappé aux sanctions.
« Et il en sera de même pour ceux qui ont mis feu au bus de la société Sotral », a-t-il menacé.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here