Mobilisation générale pour la journée nationale de l’arbre

469

Tout le Togo était en mode reboisement ce jeudi 1er juin, journée nationale de l’arbre. Le Premier ministre et son gouvernement ont montré la voie à suivre. Sélom Klassou  a planté un Senna siamea à la devanture de l’agence CEET de Kegue, situé en bordure du grand contournement. L’Université de Lomé et d’autres structures n’étaient pas du reste.

L’opération de mise en terre de plants rentre dans la commémoration la journée de l’arbre observée tous les 1ers juin dans le pays. A la tête des membres du gouvernement et de leurs collaborateurs, le Premier ministre a donné le ton de l’opération en plantant un Senna siamea, appelé aussi Cassia, généralement dénommé au Togo Sangarati, à la devanture de l’agence CEET de Kegue, au niveau du grand contournement.
Le chef du gouvernement avait à ses côtés, André Johnson, le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières dont le cabinet pilote l’opération de cette année.
L’objectif est de reboiser les abords du boulevard du grand contournement. Un millier de plants sont prévus à cet effet. Environ 200 en ont été mis en terre ce jeudi au cours de l’opération.
A quelques kilomètres de là, à l’Université de Lomé, le président de cette institution universitaire, le Pr Komlan Dodji Kokoroko et ses collaborateurs ont mis en terre 3.000 plants sur l’aire forestière de 3,2 hectares qui se trouve entre la clôture Nord-Ouest de l’Université et l’amphi 1.500.
L’opération s’inscrit aussi bien dans le cadre de la Journée nationale de l’arbre que dans le plan de développement spatial que l’UL s’est donné depuis janvier dernier. Selon les autorités universitaires, en dehors de son objectif écologique, la constitution de la végétation sur cette aire vise à constituer un obstacle entre les bruits alentours et le grand amphi 1500.

20% de couverture forestière visés d’ici 2035

A la veille de cette journée, le ministre Johnson avait invité chaque togolais à planter un arbre ce jeudi. Il a appelé à accentuer le reboisement parce qu’il ne compense pas encore la perte en forêt de chaque année. Selon les différents rapports, 3 000 hectares sont reboisés contre 15 000 exploités.
La politique forestière du Togo prévoit de disposer d’une couverture forestière nationale de 20% à l’horizon 2035.

Depuis le 1er juin 1977, les togolais observent la journée nationale de l’arbre. L’institution de cette journée avait pour but de voir le Togo, pays géographiquement non forestier en comparaison avec ses voisins (Guinée, Côte d’Ivoire, Ghana et le Nigeria), d’en devenir un.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here