Même les flaques d’eau ne les arrêtent !

La grande pluie qui s’est abattue sur Lomé jeudi dernier laisse toujours des traces dans les rues de la capitale.

Les itinéraires des manifestations de l’opposition ont pris un coup après cette pluie. Mais c’est compter sans la détermination des manifestants qui bravent ces flaques d’eau qui, trois jours après, dégagent des odeurs nauséabondes.

Les manifestants dans le souci de former un bloc homogène pour montrer la mobilisation au monde entier, n’ont pas voulu prendre un autre chemin. Ils marchent dans ces eaux boueuses avec fierté. Toutefois, ils dénoncent les cinquante années de gouvernance des Gnassingbé qui laissent les rues de la capitale dans cet état.

« Voici 50 ans de gouvernance. Voyez les rues de la capitale ! C’est pourquoi nous devons nous mobiliser pour les dégager, et très rapidement. ça suffit, on en a assez d’eux », a lancé un manifestant.

Ceux qui peuvent passer à côtés de ces eaux, le font. D’autres qui veulent montrer jusqu’où ils sont prêts à aller, marchent tout simplement dans les eaux. « Je suis bien conscient des salissures, mais ça fait partie de mon engagement dans cette lutte pour la libération du Togo », réagit un autre.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.