Micro-pénis: ces conseils à prendre en compte par les hommes

Pour les hommes, comme pour la gent féminine, l’industrie pornographique a longtemps influencé leur façon d’appréhender la sexualité, et ce, tout particulièrement pour les jeunes générations. Et pour cause, ces courts et long-métrages ont souvent tendance à associer l’idée de la performance à des mensurations quelque peu irréalistes.

Avec son membre de 26 centimètres, Rocco Siffredi épate. Cet étalon d’acteur avec une centaine de films à son palmarès a été considéré comme l’emblème de l’industrie du X. Pour cela, l’italien sulfureux a insufflé l’idée qu’un grand sexe pouvait être garant d’un plaisir aussi conséquent. Mythe ? Rien n’est plus sûr puisqu’une spécialiste dément ces diktats avec une analyse argumentée. Avec cette expertise, il n’y a nul doute que la femme vient inscrire les complexes en faux. Mieux encore : les petits pénis pourraient même garantir plus de plaisir pour les femmes. Des conseils rassurants dont nous gratifie cette sexologue américaine.

Quid du micro-pénis ?

Cloué au piloris, le micro-pénis est occulté par un voile qui ne dit pas son nom. Et pour cause, certains hommes pensent à tort faire partie de ce cas de figure alors que ces derniers ont un membre reproducteur standard. La raison ? Un micro-pénis est une malformation qui caractérise un organe d’une longueur inférieure à 7 centimètres à l’état flaccide, à savoir au repos. Cette caractéristique est souvent la résultante de causes hormonales dues à un manque de sécrétion de l’hormone mâle, la testostérone au cours de la grossesse. Alors, ces chiffres viennent nuancer le véritable culte d’un pénis de plus de 20 centimètres qui pour l’inconscient collectif serait la caractéristique indispensable pour plus de plaisir.

Taille du pénis : briser les mythes

Si longtemps, l’industrie pornographique a mis en scènes des étalons au grand calibre, une étude scientifique vient jeter un pavé dans la mare avec des normes plus réalistes. Selon les conclusions tirées par les experts américains, les femmes ont désigné la taille « idéale » parmi 30 modèles d’ersatz phalliques en plastique. Résultat : les mensurations de choix seraient de 16 centimètres en érection pour 12,7 centimètres en érection, soit 8 unités de moins que les sexes tant vantés sur l’écran cathodique. Et dans l’hexagone, la taille moyenne d’un pénis en érection serait de 13,5 centimètres. Des chiffres qui viennent remettre les pendules à l’heure.

Micro-pénis : des conseils à prendre en compte

Pour autant, un micro-pénis est loin d’être une fatalité. Et ce n’est pas cette sexologue qui en démordra puisque selon son expertise, ce qui pourrait être considéré comme un défaut pourrait être salutaire pour la sexualité féminine. Pour elle, ce critère peut être considéré comme un atout qui pourrait décupler le plaisir si l’on suit ses conseils avisés. La sexologue Elizabeth McGrath concède qu’un micro-pénis peut impacter négativement la vie sexuelle s’il est vu comme un handicap. « La sexualité est tellement vaste. Frotter son pénis sur les lèvres ou le clitoris peut être un atout pour atteindre le plaisir » recommande-t-elle. Puis d’ajouter : « Cette caractéristique est l’occasion de se poser une question fondamentale : « Quel genre de choses amusantes pouvons-nous faire ensemble ? » Une introspection salutaire qui peut être au contraire initiateur d’un plaisir moins axé sur la pénétration. L’experte recommande également l’usage de jouets sexuels pour ajouter du piment dans la relation.

Micro-pénis : un accompagnement psychologique possible

Si un micro-pénis peut conduire à la décision d’initier un traitement chirurgical, cette malformation physique n’est pas nécessairement un handicap dans la vie sexuelle. Ce complexe peut être transformé en véritable atout si l’homme prend connaissance de la complexité du plaisir féminin, rarement centré sur la pénétration.

Une communication transparente avec la partenaire peut également aider à mieux prendre connaissance du désir mutuel afin d’atteindre une sexualité épanouie. Lutter contre les conséquences psychologiques d’un micro-pénis à ses fondements peut être également un moyen de sortir de cette spirale de complexes. Manque de confiance en soi, libido insuffisante, vie conjugale altérée, autant de paradigmes qu’il faut déconstruire pour retrouver l’estime de soi.

Santeplusmag.com

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.