Message du MPL-ABLODEVIWO au peuple togolais pour le 60 ième anniversaire de l’aquisition de l’indépendance du Togo et le 58ième anniversaire de sa proclamation

67


MESSAGE DU MPL-ABLODEVIWO AU PEUPLE TOGOLAIS POUR LE 60 IEME ANNIVERSAIRE DE L’AQUISITION DE L’INDEPENDANCE DU TOGO ET LE 58 IEME ANNIVERSAIRE DE SA PROCLAMATION

Il y a 60 ans jour pour jour, au prix de la lutte la plus héroïque et la plus glorieuse du peuple togolais contre « la servitude involontaire » et humiliante de la colonisation sous diverses formes, le vaillant peuple togolais a acquis son indépendance, son fameux « ABLODE », à la faveur du referendum du 27 avril 1958.

Au lieu de proclamer dans la foulée et la liesse populaire de cette victoire électorale retentissante l’indépendance ainsi acquise, le « Père de l’indépendance togolaise », « le Père des ABLODEVIWO », à la différence du « Père de l’indépendance guinéenne », acquise et proclamée aussitôt six mois plus tard, a eu la sagesse et la clairvoyance de patienter deux ans pour proclamer et pour mieux activer l’indépendance du « Pays de nos aïeux », en tenant ainsi compte à la manière de ce « Prince de l’esprit » le point de vue des partisans de son adversaire politique officiel lors de cette consultation électorale, et en donnant ainsi au peuple togolais et au monde entier une belle leçon de démocratie.

C’est à la fin de son discours de proclamation de l’indépendance du Togo, dans la fièvre de la nuit historique du 26 au 27 avril 1960 et des premières minutes du 27 avril 1960, que « le Père des ABLODEVIWO » a lui-même défini ce qualificatif historique de « ABLODEVIWO », non pas comme les partisans du parti de l’indépendance togolaise, le CUT (Comité de l’Unité Togolaise), comme on pouvait s’y attendre, mais plutôt comme « les héritiers de la liberté » constituant « le peuple de la liberté », après l’avoir appliqué à tous les togolais « à partir de moment historique de la proclamation de l’indépendance togolaise », faisant ainsi de tous les togolais encore en vie à partir de ce tournant de l’histoire des « ABLODEVIWO », des « membres de droit » du futur « Mouvement du Peuple pour la Liberté MPL-ABLODEVIWO ».

C’est au début de ce discours que « le Père de l’indépendance togolaise » a cité de manière abrégée le célèbre passage biblique Isaïe 21,11-12 du prophète Isaïe où il est écrit plus précisément : « Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? Sentinelle que dis-tu de la nuit ? La sentinelle répond : le matin vient, mais la nuit aussi va revenir » . A la lumière des évènements douloureux qui ont ensanglanté l’histoire tourmentée du Togo depuis cette citation, à la lumière en particulier de l’assassinat du « Père de l’indépendance togolaise » qui constitue un véritable « meurtre du père », un véritable « parricide », inaugurant la longue litanie des « martyrs de la démocratie togolaises » sacrifiés sur l’autel du pouvoir héréditaire plus que cinquantenaire togolais, qui a été instrumentalisé par une des anciennes puissances coloniales du Togo pour faire « revenir la nuit » sur le peuple togolais, il apparaît clairement que le passage cité d’Isaïe est une véritable prophétie biblique s’accomplissant en particulier dans l’histoire actuelle du Togo, confirmant le caractère prémonitoire de la citation d’Isaïe par le « Père de l’indépendance togolaise ».

Sachant que pour les croyants en Dieu, seules deux causes se partagent tous les évènements, la volonté de Dieu et la permission de Dieu, si Dieu dans sa bonté infinie et sa toute puissance a permis l’accomplissement de cette prophétie d’Isaïe dans l’histoire actuelle togolaise, c’est sans doute en comptant avec confiance et certitude sur l’accomplissement dans le même contexte d’une autre prophétie d’Isaïe, en Isaïe 9,2 proclamant : « le peuple qui marchait dans les ténèbres voit se lever une grande lumière ».
En effet, le peuple togolais, qui marchait dans les ténèbres dans lesquelles a plongé le Togo le parricide du Père de l’indépendance le 13 janvier 1960 voit se lever depuis le congrès constitutif du MPL-ABLODEVIWO le 9 février 2018 une grande lumière, la lumière du « flambeau de la liberté » repris et porté haut par les militants du MPL-ABLODEVIWO :
1) pour le « changement au sommet de l’état et dans la gouvernance du Togo » par « l’alternance politique pacifique cordiale » , en appliquant avec « non-violence et détermination » l’hymne national : « Togo debout, luttons sans défaillance » ,
2) pour resserrer les « liens de fraternité indissoluble du peuple togolais » dans la justice, l’égalité, et la convivialité pour faire du « Togo un seul peuple, une seule famille »,
3) pour opérer non seulement le « changement au sommet de l’état et dans la gouvernance du Togo », mais aussi et surtout le « changement dans la vie de tous et de chacun » grâce au « travail rémunérateur pour tous et chacun » , avec l’aide et la garantie de l’état,
4) pour appliquer avec passion et rigueur la devise togolaise : « travail, liberté, patrie » , et pour libérer, grâce à l’éducation et la formation adaptées, les énergies de travail, de créativité, d’innovation, d’esprit d’entreprise, de liberté d’entreprise de tous les talents et génies potentiels togolais,
5) pour restaurer à tous les niveaux de la société togolaise et de l’état togolais la conscience professionnelle et la bonne gouvernance qui faisaient la dignité et la fierté des togolais sous le soleil de l’indépendance,
6) pour « doter enfin le Togo, sur toute l’étendue de son petit territoire, d’écoles publiques et d’hôpitaux publics modernes, de marchés et de centres commerciaux modernes, de rues, de routes, de ponts modernes, de centres d’activités économiques modernes, de centres de recherches et d’innovation » , afin de renouer avec la culture de l’excellence en honneur partout au Togo jusqu’aux lendemains de l’indépendance,
7) pour poursuivre le « panafricanisme économique, politique et dynamique » du Père de l’indépendance togolaise, en prenant des mesures concrètes et urgentes en faveur des projets panafricains dans les domaines stratégiques comme l’énergie, la monnaie, les transports, la santé, l’agriculture, l’industrie, l’éducation, le numérique, la communication, le renseignement militaire, économique et technologique, la défense, et la sécurité, afin de préparer activement et efficacement et de hâter l’avènement salutaire tant attendu des « Etats-Unis d’Afrique » ,
8) pour « faire retentir partout au Togo jusque dans les hameaux les plus reculés un nouveau rythme de tamtam auquel tous les togolais sont invités à adapter leurs pas de danse, sur les scènes politiques, professionnelles et morales » .
9) pour accomplir la mission suprême assignée à tous les togolais par notre hymne national: « aimer, servir, se dépasser, faire encore de toi, Togo chéri, l’or de l’humanité » ,
10) et enfin pour « ré – enchanter ainsi le rêve du Père de l’indépendance du Togo, le rêve de la Liberté et de la Liberté Accomplie, le rêve de ABLODE, ABLODE GBADJA !»

Puissent tous les citoyens togolais, qualifiés par le Père de l’indépendance togolaise comme des « membres de droit du MPL-ABLODEVIWO », exercer leur droit pour rejoindre sans plus tergiverser les rangs de « la retraite aux flambeaux », les rangs de ceux qui portent vaillamment et haut « les flambeaux de la liberté » pour faire « lever une grande lumière » pour le peuple togolais qui « marchait dans les ténèbres », pour dissiper à jamais les ténèbres de « la nuit coloniale » revenue au Togo depuis 55 ans, et pour faire enfin rayonner sur le Togo le « matin radieux » de ABLODE GBADJA !!!

ABLODE ! ABLODE ! ABLODE GBADJA !!!

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here