Mali: des déplacés de retour dans le nord

23

Lorsque la guerre a éclaté, à Gao dans le nord du Mali en 2012, plusieurs résidents ont fui la région. Certains ont trouvé refuge à l‘étranger, d’autres dans des régions voisines.

Un an plus tard, l’intervention de l’armée française a réussi à repousser les groupes islamistes qui avaient courtcircuité les rebelles touregs. Des années de maintien de la paix et grâce à l’aide des agences onusiennes, les activités reprennent progressivement à Gao.

“J’ai entendu que la paix et la sécurité sont de retour à Gao. C’est pourquoi j’ai décidé de revenir”, se réjouit Zeynadin Ag Malaiga, un résident de Gao.

Selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés, 60 000 personnes se sont réfugiées au Burkina Faso et au Niger tandis que 20 000 sont recensées comme déplacés internes.

Certains de ceux qui sont revenus travaillent sur un projet d’irrigation sur le fleuve Niger. Parmi eux, des femmes réunies en association. Elles cultivent des légumes qu’elles revendent sur le marché local.

“Dans notre groupe, il y a certaines femmes qui se sont battues pour trouver refuge à l‘étranger et d’autres qui sont restées durant la crise. Nous nous entendons bien. Nous sommes très contentes parce que cette association nous réunit”, se félicite Bouchira Touré, présidente de l’association Bony Ben.

Malgré des signes encourageants, le Sahel reste le foyer de groupes armés qui continuent à poser d’importants problèmes de sécurité aux pays de la région.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here