L’OTR gère des contribuables peu coopératifs

108

L’Office togolais des recettes (OTR) est bonne mère, mais il y a des limites.

Il est prêt à écouter et à faire preuve de souplesse, mais vient un moment ou il faut bien sévir.

De nombreuses entreprises omettent de payer l’IS (impôt sur les sociétés) ou ne respectent pas les échéanciers fixées en cas d’infractions fiscales et de redressement.

Si malgré toutes les propositions faites par l’OTR, elles ne s’exécutent pas, il n’y a pas d’autre solution que de les liquider, a rappelé jeudi Maxime Haodabalo Passou, l’un des responsables de l’OTR.

Les impôts et taxes collectés par l’Office permettent de financer des projets de développement, de moderniser les hôpitaux, de construire des routes ou d’acheter des tracteurs.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here