L’opposition togolaise salue la mobilisation populaire pour la 'marche d’avertissement' Featured

Les leaders de l’opposition togolaise se félicitent de la réussite de la « marche d’avertissement » qu’ils ont organisée mercredi sur toute l’étendue du territoire togolais. La mobilisation est de nouveau impressionnante dans les différentes villes notamment à Dapaong et à Sokodé. A Lomé, l’opposition salue une foule impressionnante et appelle le gouvernement à tirer toutes les conséquences en ce qui concerne les revendications.

Depuis le mois d’août dernier, l’opposition togolaise est dans les rues. La coalition de 14 partis politiques qui a été formée par la suite réclame le retour à la Constitution de 1992, le vote de la diaspora, le déverrouillage des institutions de la République et la libération des militants de l’opposition arrêtés dans le cadre des manifestations, notamment.

Après une journée « Togo Mort » vendredi dernier, l’opposition organise ce mercredi et demain jeudi deux jours de manifestation. La marche de ce jour est dénommée celle de l’ultime avertissement. Celle de jeudi sera la marche de la colère.

Plusieurs leaders de l’opposition pensent que la mobilisation de ce mercredi après le relâchement des 20 et 21 septembre s’expliquent par le fait que le « peuple » est fatigué des dirigeants actuels.

Certains des leaders indiquent que des directives seront données à la population pour faire échec au plan du pouvoir concernant le référendum annoncé.

L’intérieur du pays aussi mobilisé que Lomé

A Sokodé, ville qui a payé le lourd tribut le 19 août dernier, l’on a noté une remobilisation des partisans de l’opposition. La ville qui a pris fait et cause pour Tikpi Atchadam, le président du Parti National Panafricain (PNP), l’homme à l’origine de la donne actuelle, s’est de nouveau levée à l’appel de l’opposition. La manifestation s’est déroulée dans le calme et aucun incident n’est signalé.

Bafilo où on a déploré deux morts et des blessés à l’issue des manifestations des 20 et 21 septembre est également dans la connexion.

Contrairement, Mango n’est plus dans le mouvement. La ville qui a enregistré des évènements malheureux les 20 et 21 septembre est restée calme toute la journée de mercredi.

Jeudi, l’opposition appelle à de nouvelles manifestations. Le mouvement est considéré comme une marche de la colère. Difficile de savoir à quoi cela rime pour l’heure.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.