L’opposition togolaise a encore drainé des milliers de Togolais dans les rues de Lomé et à l’intérieur du pays 20 septembre 2017

0
312

L’opposition togolaise a encore drainé des milliers de Togolais dans les rues de Lomé et à l’intérieur du pays                                                                             20 septembre 2017
Les supporters de l’opposition togolaise dans les rues de Lomé ce mercredi 20 Septembre

Le Togo vit depuis le 19 août dernier une période tumultueuse. Et pour cause ! Les populations dans leur ensemble ont pris fait et cause pour la coalition de l’opposition qui a encore lancé un appel aux populations togolaises sur toute l’étendue du territoire pour qu’elles manifestent leur ras-le-bol face à un régime autiste et demander le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora et la mise en œuvre des réformes.

L’opposition togolaise a encore drainé des milliers de Togolais dans les rues de Lomé et à l’intérieur du pays                                                                             20 septembre 2017
Des manifestants blessés à Bafilo ce mercredi 20 Septembre

Lomé, la capitale du Togo a connu une ambiance folle où des milliers de personnes sont sorties pour manifester aux côtés des leaders de l’opposition. Si à Lomé et dans certaines villes de l’intérieur comme Kpalimé, Atakpamé et Sokodé les manifestations se sont bien déroulées, à Kara et à Dapaong, on signale que des miliciens du pouvoir (UNIR) ont perturbé la manifestation semant des troubles. Ils s’en sont pris aux manifestants de la coalition de l’opposition.

Quant à Bafilo et à Mango, les choses ont tourné au vinaigre. Il y a eu des tirs à balles en caoutchouc qui ont fait plusieurs blessés dont des cas graves surtout à Bafilo où des militaires ont empêché des ambulances d’évacuer les blessés dans les centres de santé pour des soins.

L’opposition togolaise a encore drainé des milliers de Togolais dans les rues de Lomé et à l’intérieur du pays                                                                             20 septembre 2017
Un des manifestants blessé à Bafilo ce mercredi 20 Septembre

Des villes comme Kétao et Niamtougou qui n’étaient programmées pour accueillir des manifestations sont rentrées en action. Les populations de ces deux localités ont manifesté pour exprimer elles aussi leur ras-le-bol.

Les leaders à la tête de la manifestation à Agoè pour le retour de la C92

La mobilisation au carrefour Bodjona :

Togo-Online.co.uk