Lomé: un braqueur abattu par les forces de polices

30

L’année 2019 court à sa fin déjà avec son lot d’actes criminels à Lomé comme à l’intérieur du pays. Les premières heures de ce dimanche 8 décembre 2019 ont enregistré la mort par balles d’un braqueur dans la capitale togolaise.

Après avoir attaqué un conducteur de taxi-moto qui a remorqué une fille à Nyékonakpoé, le nommé Komi Zognra a été neutralisé à Adidogomé. Les coups de feu ont été lancés par une équipe du Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) en patrouille dans la zone.

A en croire la victime, c’est aux environs de 1 h du matin qu’il avait remorqué une fille à Nyékonakpoé. Le trajet devrait être un aller-retour Nyékonakpoé-Adidogomé puisque la fille disait qu’elle allait juste pour changer son habillement et retourner.

« Arrivée à Adidogomé, la fille me disait de virer dans un corner et c’est là qu’un individu armé de machette surgit devant moi en me coupant la route. En voulant me défendre, deux autres sont sortis pour s’en prendre à moi. Fort heureusement pour moi, un Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) qui était en patrouille dans le secteur a entendu mes cris de détresse et s’était dirigée vers nous. Pendant tout ce temps, le premier à m’attaquer fuyait déjà avec ma moto. Malheureusement pour lui, il a été poursuivi par les forces de sécurité qui l’on abattu au moment ou il a abandonné la moto pour escalader un mur avec une machette en main », a confié la victime.

La version était servie par les responsables du GIPNn’est pas différente. Selon Douti Yendoubé, commissaire de police, commandant de la brigade de recherche et d’investigation à la Direction central de la police judiciaire (DCPJ), c’est dans la nuit du 7 au 8 décembre 2019 aux environs de 1h30, qu’une équipe du GIPN en patrouille sur le tronçon Camp Adidogomé-Ségbé a été alerté par les cris de détresse d’un conducteur de taxi-moto qui venait de se faire arracher sa moto par des individus armés.

« C’est là que l’équipe à bord de son véhicule a pris en course les malfrats au nombre trois embarqués sur deux motos dont celle volée. Au cours de leur progression, ils se sont scindés en deux groupes. Dans cette course poursuite, le véhicule de police a été accidenté en raison de l’étroitesse de la route. Contraints de continuer leur progression à pied, les agents ont dû faire usage de leurs armes pour stopper le malfrat qui escaladait  déjà le mur d’une maison pour s’échapper après avoir abandonné la moto volée. Malheureusement, il a été atteint mortellement par les coups de feu », a-t-il ajouté.

La fouille à corps de ce dernier a permis de retrouver un téléphone portable ainsi qu’une carte d’électeur portant l’identité de Komi Zognran, 40 ans, carreleur demeurant à Sagbado.

Le commissaire Douti Yendoubé, précise que cette intervention s’est également soldée par deux blessés parmi les éléments de la patrouille suite à l’accident du véhicule.

Reporterdafrique

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.