L’insécurité alimentaire n’est pas une fatalité

15
L'insécurité alimentaire n'est pas une fatalité

Il est organisé depuis ce mercredi 16 octobre par le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique un atelier sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle à Notsè, une ville située au nord de la capitale.

Cette rencontre qui se tient grâce à la collaboration du Comité Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), a pour objectif d’avoir une idée claire et précise sur le niveau de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo à travers l’outil appelé « Cadre harmonisé ».

Ce dernier sert à faire « une analyse pertinente, consensuelle, rigoureuse et transparent de la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle courante et projetée ».

Dans la pratique, le « Cadre harmonisé » est utilisé deux fois dans l’année. Une première fois entre octobre-novembre « pour établir la situation alimentation au cours de la période de récolte » et une seconde fois pendant février-mars afin d’« anticiper sur d’éventuelles crises alimentaires qui pourraient survenir lors de la période de soudure », explique l’expert Mawulé Amewueame.

Il s’agit, in fine, de prendre des décisions appropriées pour prévenir et lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.