L’imam Hassane Mollah, sans rancune

0
631

Arrêté arbitrairement le 16 octobre dernier à Sokodé parce que, dit-on, jugé très proche de l’opposant Tikpi Salifou Atchadam, l’imam Hassane Mollah a été libéré vendredi dernier. Celui-ci n’en veut pas à ses détracteurs.

L’imam de Sokodé a été interpellé avec un autre dénommé Alpha Abdul Wahid de Bafilo. La crise politique a connu une nouvelle tournure en partie à cause de leur arrestation. Lorsqu’ils sont sortis de prison le vendredi 8 décembre, Hassane Mollah, en homme sage, s’est prononcé sur son incarcération, la crise politique, entre autres.

Il dénonce les conditions carcérales. « Certaines prisons n’ont pas leur raison d’être », fustige-t-il. Selon lui, qu’on soit de l’opposition ou de la mouvance présidentielle, les Togolais forment une seule famille.

« La politique, c’est un bien éphémère, l’essentiel, c’est la recherche de Dieu qui importe », rappelle-t-il. Et d’ajouter que « tous ceux qui n’aiment pas le changement, c’est parce qu’ils sont des hypocrites et des personnes de mauvaise foi ».

Hassane Mollah n’est pas rancunier. « Que personne ne souhaite le malheur à ceux qui ont contribué pour qu’on m’arrête, c’est Dieu qui sait ce qu’il fait, je ne suis pas le premier », martèle le prédicateur.

A.H.

Source : www.icilome.com