Lever le pied pour être agréable à l’opposition

L’opposition engagée dans un dialogue avec le pouvoir s’insurge contre les préparatifs en cours pour l’organisation des élections législatives et locales, prévues en 2018.

La récente nomination de certains présidents de CELI (commissions électorales locales indépendantes) a fait bondir les opposants.

Le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, a indiqué mercredi que les pouvoirs publics avaient décidé de ‘lever le pied’ afin de donner toutes ses chances aux pourparlers en cours.

Il a souligné que l’adoption du décret pour annoncer le processus de révision électorale avait été repoussé justement pour créer les conditions favorables à la poursuite du dialogue.

‘C’est une suspension pour manifester la bonne foi du gouvernement quant à un heureux aboutissement’, a-t-il précisé.

Suspendues depuis le 23 février, les discussions doivent reprendre la semaine prochaine.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.