Les Togolais marchent à la baguette

109

Les pouvoirs publics entendent professionnaliser le secteur de la boulangerie. Il existe désormais des le certificat de fin d’apprentissage en lieu et place d’une simple attestation.

Un moyen de professionnaliser le secteur, bien sûr, mais surtout de proposer du pain de bonne qualité à des consommateurs exigeants.

‘C’est une aubaine pour la boulangerie togolaise’, s’est félicitée Hervé Youtcha, le directeur d’Olam pour le Togo et le Benin

Cette multinationale asiatique, essentiellement active en Afrique, vend de la farine au secteur de la boulangerie/pâtisserie depuis 5 ans.

La montée en gamme de la matière première s’accompagne aussi par des sessions de formation afin d’offrir au public du bien artisanal, de très bonne qualité et à prix abordable. 

Si Olam reste un grand importateur de denrées alimentaires sur le continent, il y cultive aussi du riz, y coupe du bois, y construit des usines de transformation de cacao ou d’huile de palme, de raffinage de sucre ou de fabrication de pâtes alimentaires.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here