Les riziculteurs de Kovié confrontés à la mévente

A quelques kilomètres de la ville de Lomé, le riz est produit en quantité (4000 tonnes), un riz au goût exquis mais diversement apprécié. Le riz local de Kovié dans la vallée de Zio est malheureusement soumis à la rude épreuve de la mévente.

Ceci est dû à une mauvaise politique de distribution. Les riziculteurs n’ont pas de moyens adaptés pour commercialiser leur riz, ainsi une grande partie de la production n’est pas vendue. Aussi, les populations pour des raisons qui demeurent personnelles apprécient le riz importé que celui local. Un manque à gagner pour ces agriculteurs qui ne baissent tout de même pas les bras.

Afin de prêter main forte à ces agriculteurs, l’Agence nationale de la sécurité alimentaire (ANSAT) a décidé de leur acheter 50% de leur production cette année. Les sous provenant de cet achat serviront à équiper ces riziculteurs à condition qu’ils trouvent des clients à la récolte.

Ce qui ne peut que réjouir ces agriculteurs qui n’en peuvent plus des pertes post-récoltes dues à la mévente.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.