Les mesures pour des manifestations pacifiques au Togo portent déjà des fruits

Les mesures prises la semaine dernière par le gouvernement, de concert avec certains partis de l’opposition et les acteurs de la société civile pour des manifestations pacifiques commencent par porter de fruits. C’est la conclusion à laquelle le ministre de la sécurité et de la protection civile est arrivé mardi en faisant aux médias le bilan du premier jour des trois manifestations de l’opposition. Le Colonel Yark Damehame a saisi l’occasion pour tirer chapeau aux organisateurs, aux manifestants et aux forces de sécurité.

C’est un bilan satisfaisant que le patron du département de la sécurité et de la protection civile a présenté à la presse ce jour. Satisfaisant, d’autant plus que, « les manifestations ont été sans incident dans toutes les localités à l’exception près de Sokodé et de Bafilo les manifestants ont voulu au départ dévié l’autorité ».

Pour M. Yark, l’autorité administrative a eu à notifier aux responsables des partis de l’opposition que Sokodé et Bafilo ne devront pas connaitre des manifestations tout simplement parce que des armes circulent dans les localités.

« Même si dans la correspondance de la coalition envoyée au ministère en charge de l’administration territoriale Sokodé et Bafilo s’y figuraient, l’autorité locale avait le dernier mot compte tenu de l’environnement ; et c’est qui s’est passé à Sokodé », a expliqué le ministre de la sécurité et de la protection civile.

Il a souligné qu’il s’est agi d’un petit malentendu entre les militants de l’opposition et les forces de sécurité et de l’ordre qui a été vite d’ailleurs réglé parce que les manifestants ont finir par être dispersés.

« Avant de vous dire ce qui s’est passé aujourd’hui, je voudrais d’abord féliciter les organisateurs, les forces de l’ordre, les manifestants, les organisations de défense des droits de l’homme et des enfants qui se sont attendus sur le minium pour que la manifestation de ce jour se déroule dans de bonnes conditions» s’est réjoui le ministre Yark

Pour lui, la manifestation de ce mardi 7 novembre fait l’objet d’un premier test satisfaisant des mesures prises par les acteurs politiques et organisations de la société civile le 31 octobre dernier pour des marches pacifiques.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.