Les infirmiers d’Etat récusent leurs confrères « formés sur le tas »

33


L’Association nationale des infirmiers et infirmières du Togo (ANIIT) accuse leurs collègues dits « formés sur le tas » d’usurper le titre d’infirmier d’autant plus que le Code de la santé publique ne leur reconnaît nullement cette qualité.

Devant les professionnels des médias hier lundi à Lomé, les responsables de l’Association des infirmiers et infirmières du Togo ont dénoncé ceux qu’ils qualifient d’« usurpateurs ».

« Quand on parcourt le Code de la santé publique, il n’a été écrit nulle part que celui qui est formé sur le tas est un infirmier. Dans la liste des paramédicaux, il n’est écrit nulle part « formé sur le tas » », dénonce Até Safiou, Secrétaire général d’ANIIT.

L’ANIIT, explique-t-on, s’emploie à assainir la corporation. Dans cette optique, elle prépare la création de l’ordre nationale des infirmiers dont l’avant-projet, le code de déontologie et le règlement intérieur validés sont à actuellement à l’étude au ministère en chargé de la Santé.

Elle promet dans un futur proche inciter ses membres à créer des cabinets dans les zones où il en a pas encore. « Il faut reconnaître que depuis fort longtemps au Togo, il n’a jamais été autorisé à un infirmier d’ouvrir un cabinet privé. Ce n’est que tout récemment que l’autorisation a été donnée. Maintenant que l’infirmier peut avoir son cabinet, nous allons sensibiliser les nôtres à occuper les milieux où il n’y a pas une formation sanitaire adéquate », rassure Lakougnon Bassatom, un autre membre du bureau de cette association.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here