Les évêques du Togo exigent la libération immédiate de Kodjo

Dans un communiqué rendu public mardi soir, la Conférence des évêques du Togo a condamné la « brutalité et la violence » perpétrées par les forces de sécurité et de défense lors de l’arrestation d’Agbéyomé Kodjo à son domicile à Lomé. Par ailleurs, les évêques demandent aux autorités de libérer l’ancien Premier ministre. Bonne lecture.

COMMUNIQUÉ DE LA CONFERENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO

La Conférence des Evêques du Togo a appris avec consternation l’arrestation à son domicile de Monsieur Kodjo AGBEYOME ce mardi 21 avril, dans des circonstances de brutalité et de violence perpétrées par les Forces de Défense et de Sécurité, qui se sont introduites chez lui en défonçant son portail d’entrée.

Elle déplore également le fait que l’Archevêque de Lomé, Monseigneur Nicodème BARRIGAH-BENISSAN ainsi que l’Archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Denis AMUZU-DZAKPAH n’aient pas été autorisés à aller porter assistance à Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, qui venait de lancer un poignant cri de détresse, notamment à leur adresse.

Les évêques du Togo déplorent et condamnent la brutalité et la récurrence de la violence dont nos autorités font preu-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.