Les enseignants menacent de relancer à nouveau les grèves

75
Togo Atchou Atcha, SG CSET

L’idée de rattacher le ministère des Enseignements primaire et secondaire à la Primature ne réjouit guère le corps enseignant togolais. Cette initiative du nouveau gouvernement semble laisser une zone d’ombre qui nécessite une lumière.

A en croire les syndicats du secteur éducatif, c’est parce que les motivations qui ont été à la base du rattachement du ministère des Enseignements primaire et secondaire à la Primature sont méconnues, qu’ils souhaitent avoir un interlocuteur avec qui discuter des points de l’accord entre enseignants et gouvernement, qui ne sont pas encore totalement réalisés.

Selon les informations, le gouvernement devait déverser une somme de 2 milliards FCFA aux enseignants, conformément à l’accord qu’il a signé avec les syndicats. Pour les deux syndicats, notamment la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) et la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET), Il faut que Prof Komi Paalamwé Tchakpélé reprenne fonction s’il n’y a pas d’interlocuteur valable au ministère des Enseignements primaire et secondaire.

Le secrétaire général de FESEN, Houssimé Sénon estime que « si la gestion de l’Etat était si facile et très simple, le chef de l’Etat seul avec le ministre de la Fonction publique suffisent pour gérer l’Etat. Nous ne connaissons pas la motivation du Premier ministre qui rattache ce département à la Primature ».

Et Yaovi Atsou-Atcha, Secrétaire de la CSET, de renchérir : « Si la situation est clarifiée et que cette mesure est prise pour rattacher notre département à la Primature, pour que le Premier ministre puisse trouver des solutions à tous les problèmes des enseignants, nous disons que c’est une bonne chose. Si cette mesure est prise pour faire trainer les revendications ou la réalisation du protocole d’accord, au-devant, les crises peuvent renaître ».

Les enseignants regroupés au sein de ces syndicats digèrent mal la situation. A les en croire, « plusieurs problèmes se profilent à l’horizon ».

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here