Les chroniques de Bélizem: De quoi parler?

De quoi parler? De la gifle ou de la gifle ? Celle reçue par Netanyahou ou celles que nous recevions par inadvertance de nos mamans petits ? Si vous vous attendiez à une autre gifle, c’est que vous êtes subversifs.Des gens qui racontent que si c’était en Afrique, Erciksen serait mort ? Qu’est-ce que vous voulez dire ? Qu’il n’y a pas de défibrillateur sur nos terrains ? Que nos soignants et joueurs ne savent pas faire de massage cardiaque ? Qu’il n’y a pas de bons hôpitaux ? Et d’ailleurs, qu’on ne sait même pas que la CAN se jouera ? Mieux qu’on dira que c’est une tante qui l’aurait zigouillé et que si c’est vrai ce gbass serait incurable ? Bref.

Lire aussi:Révélations: quand Reckya Madougou a mis à genou le groupe Kassav

D’ailleurs, parlant de CAN, si elle se joue, le Bénin y sera ou pas ? Si oui, n’y aura t-il pas des défaites covidiennes ? On parle du Cameroun comme pays organisateur. N’y aura t-il pas fermeture des frontières pour cause de fermeture ? Enfin plus sérieux, les questions sécuritaires…Nous pourrons aussi parler de la pluie et de ses dégâts, des gens qui se plaignent de l’inondation, et qui se plaignent au même moment du manque d’eau (potable)dans leur robinet.

Comme le suggère le Sénégalais de Tiktok, ne peuvent-ils pas juste utiliser cette eau pour leurs besoins ?Qui comme moi a remarqué la prolifération des perles et autres bracelets aux pieds des jeunes filles de Lomé ? C’est joli un genre. Heureusement que ça s’accompagne des audios de nos mamans sur WhatsApp qui parlent de sirène, de malédiction, de puterie etc. Je le répète : c’est joli.Il y a une belle sextape qui circule. À l’annonce de cette phrase, je sais que quelques amis, perdus de vue depuis un certain temps, m’écriront pour avoir de mes nouvelles et ensuite : je dis hein,fais voir la nouvelle vidéo. C’est une fille qu’on connait ?Nous pouvons aussi parler du mot de la semaine qui est : autosuffisance.


Que dire ? Même l’eau a soif.


Aujourd’hui, journée mondiale du don de sang. Au lieu d’en donner gratuitement aux moustiques qui, par ingratitude, nous paient en paludisme, allez ou allons faire une bonne action! Quelqu’un là-bas a dit attendre la journée du don de sperme. Rien à ajouter.On parle de parcours licence océanographique à l’université de Kara, les gens demandent pourquoi ? Car il n’y aurait pas d’océan à Kara. Ne leur répondez pas. On ne peut pas sauver tout le monde. Les gars même viennent de s’auto éliminer des heureux gagnants pour Mars.

Lire aussi:Les chroniques de Bélizem: Envoyez les nudes, Le mouvement féministe vous défendra

Enfin, quand on aura définitivement perdu la terre.On ne le dira pas assez, Test ADN obligatoire. Le dehors est dur. Entendre : « tu n’es pas mon père » à 70 ans, ça t’envoie un dandy en réanimation.

Eyizande.
#leschroniquesdebelizem
#Gnadoè
#Blog228
#TgTwittos


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.