Le vaccin anti-Covid au Togo à quel prix ?

Le gouvernement en conseil des ministres mercredi 17 février dernier, a annoncé à travers le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins que le Togo recevrait ses premières doses de vaccin contre la Covid-19 dans le courant de cette semaine. Le Prof Mustapha Mijiyawa se voulant très rassurant, a ajouté que le dispositif pour la campagne de vaccination est déjà mis en place et n’attend que l’arrivée du vaccin « AstraZeneca ».

Le personnel de la santé sur l’ensemble du territoire et les populations à haut risque dans la région sanitaire du Grand Lomé restent la principale cible avec la première phase de cette vaccination rendue possible par le mécanisme COVAX de l’Organisation Mondiale de la Santé en soutien aux Pays Pauvres.

Le Togo vise la couverture de 60 à 70 % de sa population pour atteindre une immunité collective. Tout doucement, des Togolais seront vaccinés afin de les prévenir contre les ravages de la pandémie à coronavirus. Mais comme la plupart des pays, la question de vaccin anti-covid passe mal dans l’opinion au regard des intoxications des médias sociaux et de certains effets secondaires enregistrés ça et là. Et pour réussir cette campagne, l’exécutif togolais doit asseoir une base saine et fiable de communication. Même si la campagne de sensibilisation en général sur la pandémie continue d’une manière et d’une autre, l’aspect vaccination mérite plus de travail accru. Au Togo, du fait de l’arbitraire qui y règne ces derniers temps, la méfiance est bien grande. Le pouvoir de Gnassingbé qui s’impose à la population par la force brute a très peu de crédibilité pour convaincre sa population sur un sujet aussi sensible.

L’exemple de Cinkassé tout récemment en dit long. Curieusement, c’est le moment choisi aussi pour tenter de faire taire les médias critiques qui portent en eux une certaine crédibilité auprès de la population.

Devant ce tableau moins reluisant, à quel prix le vaccin anti-covid-19 sera administré aux Togolais ? Si rien n’est fait, tout sera simplement bâclé au grand dam de tout le pays.

Honoré Adontui

Source : Le Correcteur

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.