Le trio « CEDEAO-UA-UNOWAS » donne quitus à Faure Gnassingbé pour l’organisation du référendum

Le trio « CEDEAO-UA-UNOWAS » donne quitus à Faure Gnassingbé pour l’organisation du référendumLe président togolais Faure Gnassingbé a désormais carte blanche de ses pairs de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), pour aller au bout des réformes souhaité par le régime. Les trois organisations, dans une déclaration conjointe, disent « prendre acte de l’adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise, qui est une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l’Ouest ».

Par cette déclaration, la communauté internationale africaine affirme sa position par rapport aux questions des réformes, une position qui est contraire à celle d’Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU qui appelle lui au dialogue.

S’adressant ensuite à l’opposition, ces organisations « l’invitent à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles tout en faisant preuve de retenue afin de préserver la paix et la cohésion dans le pays car le Togo est leur patrimoine commun ».

Rappelons que l’opposition togolaise était dans les rues hier mercredi dans plusieurs villes du pays pour le retour à la constitution de 1992 avec effet immédiat et le vote de la diaspora. Ces manifestations se poursuivent ce jeudi 5 octobre.

 

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.