Le Togo est un ‘laboratoire constitutionnel’

L’université de Lomé (UL) organise depuis vendredi un colloque international à l’occasion du 25e anniversaire de la promulgation de la constitution de 1992.

Essohanam Batchana, enseignant-chercheur, a souligné que le Togo avec 4 constitutions en 60 ans était une sorte de laboratoire. Il y a selon lui nécessité à réorganiser les choses.

‘La constitution participe d’une rhétorique réformiste. Il est important de nous interroger sur les avancées et les reculs de notre parcours, histoire d’apporter un éclairage scientifique’, a-t-il déclaré.

Un vif débat oppose depuis mi-août la majorité et l’opposition. Le pouvoir opte pour une réforme qui prévoit une limitation du mandat présidentiel à deux termes de 5 ans ; les opposants réclament un retour à la constitution de 1992 qui dit en fait la même chose.

Ils s’appuient sur une petite formule qu’ils interprètent à leur façon pour chasser du pouvoir le président Faure Gnassingbé dont le mandat s’achève en 2020.

Le colloque de deux jours permettra de recueillir si possible des avis pertinents dont ceux de Awa Nana Daboya, le présidente du HCRRUN (Haut Conseil pour la réconciliation), et de Mgr Nicodème Barrigah, qui pilota la CVJR (Commission Vérité, Justice et Réconciliation).

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.